La maternité et la médecine préventive à Bibokoboko et Minembwe.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Depuis 2009, UGEAFI intervient dans le domaine de la santé en construisant et en équipant les structures de santé dans la zone de santé de Minembwe. Le Centre Médical d’Application  de Minembwe (CMAM) a été construit en 2009 avec l’appui OXFAM Allemagne car il fonctionnait sous statut d’un poste de santé auparavant. Quant à Bibokoboko, la structure de santé a été implantée en 2016 grâce à l’appui financier de SECODEV. 

Au cours de l’année 2020,  nos structures de santé ont dirigé 488 accouchements, 621 femmes enceintes ont été consultées, 402 femmes et leurs nouveau-nés ont été visités dans les 42 premiers jours qui suivent l’ accouchement. Pour les mêmes axes, 1 021 enfants ont été consultés dont 507 enfants du sexe féminin lors des consultations préscolaires et 10 445 enfants ont été vaccinés dont 2 805 enfants ont été déclarés complétement vaccinés durant cette période. Aussi, 11 149 personnes ont été sensibilisées sur l’usage des contraceptifs, ce qui a entrainé l’adhésion à l’utilisation des contraceptifs de  1 082 personnes pour les deux axes (Minembwe et Bibokoboko) et le dépistage volontaire du VIH/SIDA de 659 personnes dont 428 personnes du sexe féminin . Parmi ces personnes, 7 adultes ont été dépisté avec sérologie positive de VIH/SIDA.

Signalons que le projet intégré “Nouvelle Technologie de l’informatique et Santé de la reproduction est financé par la Fondation SEGAL au bénéfice de la population de Minembwe. Tandis que  le projet “AFYA MAMA-MTOTO” dont la population de Bibokoboko bénéficie fonctionne sous l’autofinancement de l’UGEAFI après 2 ans d’ appui financier de SECODEV. Cet appui financier avait rendu possible la construction et la réhabilitation des infrastructures et équipement pour notre centre de santé.

De plus, 12 infirmiers ont bénéficié d’une formation de l’ONG Lifenet International sur diverses thématiques d’administration de soins de qualité aux enfants, de direction des accouchements et de consultation des femmes enceintes. Pour la Médecine curative, UGEAFI intervient en  soignant les malades en observation, en ambulatoire et en clinique mobile à Bibokoboko et Minembwe. Pour rendre ces soins curatifs de qualité, nos structures de santé sont dotés de bons équipements médicaux, le personnel soignant bénéficie des formations continues ainsi que l’approvisionnement en médicaments essentiels chaque trimestre. Actuellement, grâce à ces deux projets, les décès et transferts  liés aux maladies bénignes n’existent presque plus comme jadis.

La naissance indésirable et le VIH/SIDA reste une épine non négligeable qui cause la mortalité et le sous-développement dans des ménages en milieux ruraux. Nos agents des projets sensibilisent la population sur la planification familiale et la lutte contre les IST/VIH-SIDA. Deux centres de Naissance Désirable et Dépistage Volontaire sont opérationnels à Minembwe et Bibokoboko.

Certains décès en milieux ruraux sont causés de suite de l’ignorance. Voilà pourquoi transversalement dans tous nos projets de santé nous insérons les activités liées à la sensibilisation pour éveiller la conscience de nos bénéficiaires. De nos jours,  la grande partie de la population opte déjà aux pratiques positives telles que le respect  du calendrier  vaccinal aux enfants, réalisation de plus de 4 consultations prénatales au cours de la grossesse, se faire soigner avant présence de signes de complications, aller attendre l’accouchement à la maternité, ne pas accoucher à domicile, se faire dépister volontairement, adhérer à l’utilisation de contraceptifs, faire déparasiter les enfants après 3 mois.

En 2020, par exemple, 200 couples de Minembwe ont bénéficié d’une  formation sur l’utilisation des méthodes contraceptives. Ainsi, actuellement la population adhère sur l’usage des contraceptifs et se fait dépister volontairement. Ces pratiques contribuent à réduire les grossesses rapprochées et  grossesses non désirées qui causent assez de problèmes obstétricaux. L’habitude de se faire dépister et déparasiter vient de prendre domicile dans le chef des habitants de Minembwe et Bibokoboko.  Ceci entre dans le souci de maitriser chacun son état sérologique et diminuer les pathologies liées aux vers intestinaux.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
UGEAFI