176 agriculteurs reçoivent et plantent les rejets des bananes dans leurs champs respectifs

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

176 bénéficiaires sur 200 prévus ont été identifiés conformément aux critères préalablement décrits dans le projet par un comité de sélection composé de 6 chefs de villages accompagnés par les vulgarisateurs sous la supervision de l’agronome.

Cette différence trouve son fondement dans le fait que, après inspection des champs de bananes, il s’est observé que seulement 1760 petits rejets de bananes sur 2260 prévus étaient arrivés à maturité et prêts à la distribution. Les 500 autres suivent leur bon homme de chemin de la croissance et pourront ainsi atteindre leur maturité d’ici la fin du mois de janvier 2018 pour servir les 24 bénéficiaires restant sur les 200 prévus par le projet.

Après identification, du 06 au 16 novembre 2017, 1760 petits rejets ont été distribués à 176 bénéficiaires dont 94 hommes et 82 femmes à raison de 10 rejets par agriculteur.

Tableau n°2 : Les axes concernés par la distribution des rejets des bananiers.

Axe Bénéficiaire identifié
Hommes Femmes Total
Kalingi 18 18 36
Ilundu 15 14 29
Runundu 24 21 45
Nyawalimba 37 29 66
Total 94 82 176

La distribution a eu lieu après que les bénéficiaires identifiés aient préparé leurs champs en les fertilisant avec du fumier de ferme organique. A ce jour, les 176 bénéficiaires des rejets ont planté les petits rejets dans leurs champs respectifs.

Par ailleurs, les 4 champs de multiplication des bananes ont été entretenus pour permettre la bonne croissance des rejets pour un meilleur rendement. L’entretien a consisté en :

  • L’apport du fumier sur les pieds où on a arraché les rejets ainsi que le buttage ;
  • Le défeuillage sur les bananiers avec une machette ;
  • Le sarclage des mauvaises herbes.

Il est impérieux de signaler ici, comme prévu, les rejets devraient déjà produire à présent 2000 régimes des bananes. Toutefois, le constat sur terrain a laissé voir que la production des régimes sera effective qu’après deux années contrairement à la planification, soit en avril 2018 car la majorité des plants ont déjà fait apparaitre le bourgeon mâle. Ce changement se justifie par le fait que la banane a une croissance rapide dans les basses altitudes (700 à 1400) qu’à la haute altitude (1500 à 2500),ce qui justifie aussi une croissance lente des bananiers

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.