Lancement du projet d’immunisation à Minembwe, Itombwe et Bibokoboko suivi de la première séance de vaccination.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

 

Ce lundi 13 août 2018, dans les avant-midi, a eu lieu la cérémonie du lancement du projet d’immunisation à Minembwe. Co-présidée  par le coordinateur des projets d’UGEAFI à Minembwe, Marcel SALA et le délégué du bureau central de la zone de santé de Minembwe, MAJUNGA MAMBO ainsi que de l’infirmier titulaire du poste de santé de Kakenge II ; la cérémonie s’est déroulée audit poste de santé, en aire de santé de MURIZA, en présence  du chef de la localité KAKENGE II et de 36 autres habitants de cette entité (quoiqu’arrivés en ordre dispersé au lieu de rassemblement) dont 14 femmes.

Dans son intervention, le coordinateur des projets d’UGEAFI à Minembwe, assisté du vaccinateur en chef de l’axe de Minembwe, monsieur Antoine RWUMBUGUZA Antoine, a apporté au public les informations suivantes relatives au projet: objectif, durée, zone d’intervention, groupe cible, indicateurs et activités du projet.

« Ce projet, a pour objectif  de Vacciner les enfants de 0 à 11 mois, de récupérer les enfants non vaccinés ou partiellement vaccinés jusqu’à 30 mois et d’immuniser les femmes en âge de procréer (14 à 45 ans)  contre le tétanos. Il est d’une durée de trois mois et atteindra 1200 enfants et femmes des zones de sante de Minembwe, Itombwe et Bibokoboko » a fait savoir le coordinateur SALA et d’ajouter «  malgré l’accès restreint des certains coins reculés de Minembwe, nos équipes réussiront à atteindre tous les enfants et femmes ciblés »

De sa part, le délégué du BCZS de Minembwe, au nom du MCZS empêché, a vivement remercié UGEAFI de son appui en faveur des enfants des hauts plateaux de Minembwe. Selon ce docteur, les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre du programme national de vaccination comprennent les difficultés dans le maintien de la chaîne du froid (ce qui conduit à la destruction de vaccins), la difficulté d’atteindre les enfants vivant dans des zones où l’accès est limité en raison d’absence des routes et les pénuries de moyens de transport pour l’approvisionnement des vaccins. Des difficultés qu’UGEAFI en partenariat avec GFF (Gould Family Foundation) et Bureau central de la zone de sante (BCZ) viennent de résoudre en déployant des moyens logistiques (3 motos, boîtes isothermes, glacières, réfrigérateurs et vaccins) et humains. Il a, par ailleurs, assuré que le BCZS ne ménagera aucun effort pour la réussite du projet.

Prenant à son tour la parole au nom des mères de la zone de santé de Minembwe, madame VERONIKA BUSIME, visiblement émotionnée, a, plusieurs fois dans son allocution, adressé cette recommandation à UGEAFI  et au BCZS de Minembwe: “Nos enfants, ce sont vos enfants. Nous n’arrêterons jamais de vous les confier afin que vous nous aidiez à bâtir leur santé. Nous avons déjà eu un cas de rougeole ici, et nous connaissons la gravité de cette maladie. Alors nous sommes tous ravi de voir l’équipe de vaccination venir jusque dans notre village pour nous vacciner.”

Il sied de signaler que la même cérémonie s’est déroulée à Bibokoboko à la même date. Devant les notables, les chefs des villages, les pasteurs, les policiers et les leaders locaux sur une population d’environ 104 personnes, le coordinateur des projets santé au sein d’UGEAFI à expliquer la pertinence du projet et à donner les premières doses de vaccins. La même activité sera réalisée dans les jours avenirs à Itombwe.

A la suite de la cérémonie de lancement du projet a intervenu la première séance de vaccination des enfants dans le cadre dudit  projet qui a abouti aux résultats ci-dessous :

  • Minembwe

8 doses de vaccin anti rougeole, 8 doses de vaccin antiamaril et 8 doses de vaccin anti poliomyélite ont été administrées à 8 enfants, dont un bébé de 9 mois et 7 gamins de 12 mois à 4,5 ans. Précisons que le bébé de 9 mois  a été vacciné en récupération du vaccin récemment organisé par le BCZS, dont il n’avait  pas bénéficié.

  • Bibokoboko

71 enfants dont 35 fillettes ont bénéficié les vaccins contre les maladies évitables par la vaccination selon le calendrier de la RDC et 10 femmes sur les 28 femmes présentes ont bénéficié les vaccins antitétaniques.

Photos illustratives:

Motos achetées dans le cadre du project

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.