N’EUT ETE LA GRATUITE DES SOINS MEDICAUX PRONEE PAR UGEAFI A BIBOKOBOKO, LE TAUX DE MORBI-MORTALITE DEVRAIT ETRE ELEVE.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Suite aux conditions des vies difficiles que traversent la population de Bibokoboko après avoir été dépouillée de tout, UGEAFI a instauré la politique de gratuité des soins au sein de son centre médical de Bibokoboko et a organisé les séries des dialogues intercommunautaires dans les soucis de restaurer la paix dans cette partie du pays.

Administration des soins par les infirmiers .

En ce qui concerne les aspects sanitaires, jusqu’en fin mars 2022, 2.695 malades dont 2.146 malades adultes  et  549 malades sont enfants de moins de 5ans  ont bénéficié les soins en ambulatoire et en observation. Durant cette même période 66 femmes ont accouché 29 filles et 37 garçons vivants. L’UGEAFI réalise les approvisionnements mensuels des médicaments  essentiels adaptés aux pathologies et endémies locales. Ces médicaments envoyés sont constitués des antibiotiques, analgésiques, antipyrétiques, les antiacides, les vitamines, les antipaludéens, les antiparasitaires, les perfusions, consommables, divers intrants…..

Les malades affluent le centre chaque jours et en plusieurs fréquences suite aux modes de vie précaire que cette population traverse. Les pathologies les plus récurrentes sont le paludisme, gale, diarrhée infantile, malnutrition aiguë modérée, gastrite, infections respiratoires, infections urinaires, multi traumatisme (plaies de diverses causes), fièvre typhoïde, hypertension etc… La population de Bibokoboko a trouvé soulagement grâce à l’instauration de cette politique de gratuité des soins. A l’absence de cette politique de soins gratuits et vigilance de nos équipes composés des infirmiers  de l’UGEAFI on enregistrerait les flambés des épidémies telles que le choléra, la dysenterie bacillaire, l’amibiase, grippe saisonnière…..

Durant ces cinq mois, aucune épidémie n’a frappé cette population qui vit en promiscuité suite aux multiples sensibilisations et chaque malade selon son état de santé perturbé bénéficie les soins complets appropriés jusqu’à la guérison.  La  pharmacie du centre détient sans rupture des stocks les médicaments essentiels et le taux de morbi-mortalité post conflits est de 0.04%.

S’agissant de la restauration de la paix, l’UGEAFI a entrepris les séries des dialogues à Bibokoboko et dans la partie littorale du territoire de Fizi. A Bibokoboko la séance a eu jour le 14 février courant où 118 personnes (19 femmes et 99 hommes) ont participé dans ces assises. Dans partie littorale de Fizi ces assises ont eu lieu le 09 mars courant où 214 personnes (37 femmes et 177 hommes) ont également participés dans ces assises.

La rencontre communautaire à Bibokoboko
La rencontre communautaire à Mboko/Baraka

Le souci majeur de ces assises étant le retour de la paix à Bibokoboko et la libre circulation de la population. Cette libre circulation permettra à ce que les habitants de Bibokoboko vaquent librement leurs activités à Baraka et se procurent des produits des premières nécessités. Ceux de Baraka peuvent aller dans leurs champs des moyens plateaux et vendre leurs produits à Bibokoboko. Ces dialogues entrepris ont été d’importance capitale. Actuellement, grâce à ces dialogues, nous sommes à la 3ème semaine sans aucune attaque dans tous les villages composant Bibokoboko, retour progressif des déplacés des autres communautés dans leurs villages et retour timide de la circulation dans le tronçon routier Baraka- Bibokoboko. Précisons que cette route est restée impraticable durant plus 4mois suite contexte sécuritaire perturbé par les groupes armés. Le constat fait aux retournés est le nombre important d’enfants et femmes en âge de procréer malnutris.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
UGEAFI