Organisation de la visite d’échange en matière d’entreprenariat au Burundi

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans le cadre d’apprendre aux près des jeunes Burundais ayant initiés d’activités génératrices des revenues une visite d’échange d’expérience de 5 jours allant du 02/04 au 06/04/2018  dans la province de Cibitoke, précisément dans la commune de Buganda a été faite. Pour ce faire il a été sélectionné 8 jeunes (5 femmes et 3 Hommes) parmi les 340 jeunes encadrés par les quatre partenaires œuvrant au pilier quatre dont UGEAFI, APDIK, CARITAS et GROUPE MILIMA soit 2 jeunes par partenaire pour qu’ils puissent apprendre et aller restituer aux près de leurs frères et sœurs les leçons apprises afin s’en inspirer et les appliquer.

C’est ainsi qu’en date du 02/Avril/2018 une équipe composée de 13 personnes dont 8 jeunes (5 filles et 3 jeunes hommes), 4 chefs de projet pour partenaires et 1 chef de projet (pilier 4) d’Alert International traversent la frontière de la République Démocratique du Congo pour la province de Cibitoke au Burundi pour une mission de 5 jours.

Sous la facilitation de l’équipe de ZOA  intervenant dans le milieu, les activités ont été planifiées et réalisées de la manière suivante :

  • 1 ère journée (03/Avril/2018) :
  • Visite des initiatives des jeunes œuvrant de manière collective à Ndava ;
  • Visite du poste transfrontalier de Ndava ;
  • Evaluation des activités réalisées chaque journée :

Trois initiatives des jeunes œuvrant de manière collective ont été visitées commençant en premier lieu par les jeunes qui vendent des boissons, deuxièmement l’association des coiffeurs et enfin l’association ou le groupement des jeunes qui font la coupe-couture.

Toutes ces initiatives des jeunes existent depuis l’an 2014 où elles ont existées par l’intervention de l’organisation ZOA qui œuvrait ce temps-là en collaboration avec le PREFED. Il a été constaté que ces initiatives des jeunes ont toutes commencés par les cotisations des membres selon les règlements d’ordre intérieur  qu’ils ont  eux-mêmes  instaurés sous la facilitation de ZOA et que après étude et soumission des plans d’affaires  ils ont été appuyés par ZOA. Où à titre illustratif l’association de 10 jeunes hommes  coiffeurs a bénéficié  d’un financement de 2.700.000 FBU pour achat matériels des leurs salons et l’association SHAZAUBERWE a bénéficié des matériels de coupe-couture pour débuter leurs activités où ils sont au nombre de 20 dont 12 femmes et 8 hommes.

  • Deuxième journée(04/Avril/2018) :
  • Visite chez les jeunes œuvrant de manière collective à Kansega ;
  • Visite de l’AVEC ou SHG (self help group) de Kaburantwa ;
  • Suivi d’un exposé sur l’AGR ;
  • Visite aux maisons construites par les associations des jeunes à Murambi ;
  • Evaluation de la journée ;

La deuxième journée a commencé par visiter le pont qui a été construit par 10 jeunes dont 7 hommes et 3 femmes membres de l’AVEC « NAWE NUZE » ayant pour signification    « VENEZ VOUS AUSSI » par l’approche HIMO. Ces jeunes ont pu unir leurs forces et construire le pont communautaire de Kansega qui constituait un besoin imminent dans cette contrée car d’après leurs témoignages leurs maisons serraient actuellement dans le lac Tanganyika par éboulement s’ils n’auraient intervenus.

Ils ont montrés l’avantage de travailler en groupe et témoignent qu’ils restent unis pour épargner et octroi des crédits entre-eux pour exercer  différents projets comme par exemple la culture du Riz.

Au hangar de Kaburantwa, Mr. Fidèle NIYONKURU a expliqué en long et en large la vie de leur AVEC constituée par 22 membres dont 15 hommes et 7 femmes. Il a noté qu’en plus des activités génératrices individuelles les membres se sont convainus pour faire le commerce de maïs dans ce même village afin d’agrandir leur caisse d’épargne et faciliter les membres d’avoir plus de crédits.

Dans ce même contexte Mr. Désiré BARANYISHIMIYE a pris la parole et a fait un exposé sur l’AGR (Activité Génératrice des Revenues) où il est revenu sur les éléments suivants :

  • La philosophie des AGR ;
  • Questions et informations sur les AGR ;
  • Développement des AGR ;
  • Enregistrement des AGR ;
  • Gestion financière au sein de l’AGR ;

En parlant de la philosophie des AGR, le présentateur a insisté sur les points suivants qui sont nécessaires pour avoir du succès :

  • Avoir une vision et des rêves ;
  • Savoir maximiser les opportunités qui se présentent dans le milieu ;
  • Commencer au niveau bas au lieu d’attendre avoir de grandes sommes d’argent ;
  • Savoir les qualités d’un entrepreneur ; Ici il a fait savoir qu’un entrepreneur est toute personne qui surmonte les obstacles et met en application son innovation.
  • Maitrise des avantages d’exercer une AGR ;
  • La capacité d’endurer « NEVER GIVE UP »

Dans son deuxième point qui est l’information sur les associations ou AGR, le présentateur a fait savoir qu’il existe deux catégories d’associations dont  les unes sans but lucratif et les autres avec but lucratif.

Pour le point trois qui consiste au développement de l’AGR, le présentateur a rappelé les éléments suivants :

  • Etre responsable et prêt à servir pour l’amélioration ;
  • Bonne gestion des ressources allouées à l’AGR ;
  • Ne pas confondre les ressources financières de l’AGR et celles privées ;
  • Eviter des opérations frauduleuses pour les AGR collectives ;
  • Savoir faire les lobbyings et networking ;
  • Aimer ce que l’on fait  et apprendre auprès des autres ;

En concluant il est revenu sur les nécessités de faire enregistrer son AGR dans des services à qui de droit et a rappelé les principes de sa gestion financière.

Dans le village de Murambi les jeunes ont témoignés les bénéfices qu’ils trouvent à travailler en AVEC car d’après ces derniers ils ont été formés par l’intervention de ZOA sur la maçonnerie et ont pu construire des maisons aux vulnérables de ce village, un processus qui continue jusqu’à présent à moins cher par rapport aux  autres maçons afin d’apporter de l’aide à ces vulnérables.

  • Troisième journée (05/04/2018) :
  • Visite des jeunes œuvrant de manière individuelle dont :
  1. Nathan
  2. Marie
  3. Claude ;

Bien que ces jeunes soient membres des AVEC initiées en 2014 par ZOA en collaboration avec les partenaires locaux MIPAREC et PREFED et existantes jusqu’à présent, ils ont pu initier des AGR individuelles.

Le premier visité est Mr. Nathan NZOYIKORERA du village de Murambi membre de l’AVEC nommée « UMWUMVIKANO URUTA AMATATI » qui a pour signification                      « L’UNION FAIT LA FORCE »  constitué de 20 membres dont 5 femmes et 15 hommes. C’est dans cette AVEC faite par des jeunes qui vivaient une vie de divergence suite à l’appartenance aux différents partis politiques qu’il a eu un crédit de 150000FBU pour commencer le business qu’il exerce jusqu’à ce jour de la visite.

De la même façon Mme Marie vendeuse des fruits au point de Ruhagarika est membre de l’AVEC d’où elle a eu son capital pour commencer ce qu’elle fait pour sa survie. Claude de Gasenyi qui a une boutique et un atelier de soudure a commencé par un capital de 250000FBU  qu’il a eu dans leur AVEC constitué de 20 membres dont 6 femmes et 14 hommes après avoir fait la vente des briques qu’ils avaient eux-mêmes fabriquées.

  • Leçons apprises :

La visite a connu du succès car toutes les activités ont été faites comme elles étaient  prévues et les leçons suivantes ont été apprises pour permettre aux jeunes bénéficiaires de faire de même dans leurs villages respectifs :

  • La cohésion sociale constitue le sous-bassement pour tous développement ; ceci est un facteur très important car nos rayons d’action sont habités de différentes communautés qui se confrontent parfois entre-elles. Les jeunes prennent l’engagement d’aller vulgariser la nouvelle des bienfaits de l’unité entre les gens malgré leurs divergences.
  • De petits montants d’argent cotisés en AVEC constitue une source puissante des fonds pour faire de grands projets ; les jeunes ont témoignés qu’ils ne voyaient pas l’importance d’épargner et que cela ne pouvait pas les faire évoluer mais après leurs expériences vécues ils ont une mentalité révolutionnée et éveillée.
  • La pérennité des AVEC ; les AVEC visitées ont toutes étaient constituées en 2014 par L’intervention de ZOA mais elles sont toujours opérationnelles quatre ans après, ceci est un indicateur très puissant des avantages qu’ils trouvent dans ces associations.
  • Initiation des AGR à partir de petites sommes d’argent ; les bénéficiaires qui croyaient qu’il faut de grandes sommes d’argent pour débuter des AGR, ont compris que ce qui compte n’est l’argent le comportement de l’entrepreneur vis-à-vis de ce qui l’a.
  • L’importance de travailler en groupe. Ici les bénéficiaires réalisent qu’il ya de la force en travaillant en groupe pour des aides mutuelles.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.