Projet d’immunisation à Minembwe et Bibokoboko

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans le cadre du projet d’ immunisation initié par UGEAFI depuis Aout 2018 au bénéfice de la population de Minembwe et Bibokoboko  sous financement de la Fondation Gould Family Foundation,  nous sommes parvenus à déparasiter  1595 enfants de moins de 5 ans et 2007 personnes soignées par les infirmiers de nos cliniques mobiles dans les villages  de Minembwe et Bibokoboko  en 2020.  Durant cette période d’un an 10445 enfants ont été vaccinés et 2805 enfants ont été déclarés être complètement vaccinés. 

Ce projet contribue à réduire le taux de mortalité materno-infantile en réalisant au moins 4 consultations à chaque gestante dans nos structures de santé de Minembwe et Bibokoboko et autres à domiciles.

1.Séances de vaccination

Les occupations multiples des femmes en milieux ruraux empêchent de réaliser le nombre de consultation attendues des femmes enceintes et des enfants de moins de 5ans aux séances de CPN et CPS. Pour amener toutes les femmes enceintes et enfants à réaliser le nombre de consultations voulue que nous ayons installé la politique de consulter les femmes enceintes et les enfants au niveau de nos structures de santé et à domicile par nos équipes mobiles constituées par des infirmiers qui circulent dans des villages.

Ces activités de ratissage, facilitent de maximiser la chance que chaque enfants de moins de 5 ans et toutes les femmes enceintes soient vus par un personnel soignant au cours du mois. Ceci fait à ce que les complications au cours de la grossesse et les maladies des enfants de moins de 5ans soient précocement dénichées entrainant aussi la réduction du taux de mortalité aux enfants et femmes enceintes suite aux orientations précoces faites.   

Pour réduire le taux de mortalité infantile lié aux maladies évitables par la vaccination, le projet organise d’une façon permanente les séances de vaccination de routine et de récupérations des enfants de moins de 30 mois non  vaccinés. Ces séances de vaccination de routine et campagnes de récupération faites en permanence font à ce que la flambé épidémique des maladies jadis observables à Minembwe et Bibokoboko soient envoi de disparition  progressive grâce à nos interventions. 

2. Clinique mobile

Suite aux cliniques mobiles la population à faible revenu et les déplacés de guerre sans moyen bénéficient  aussi les soins de qualité des infirmiers circulant porte à porte dans les villages. Signalons qu’Il y a un an avec ce projet nous menions les activités similaires à dans la zone de santé d’Itombwe.

Mise à part les CPN et CPS, nous organisons un suivi proche aux accouchées et leurs nouveau-nés pour dénicher tôt les complications pouvant sur venir après retour à domicile. Ce suivi est fait après 24 heures de la sortie, après une semaine et 6 semaines. C’est grâce à ces visites que les femmes avec diverses complications puerpérales retournent dans nos maternités et les enfants développant les pathologies néonatales précoces ou tardives retournent aux centres une fois que ces genres de problèmes sont découverts par nos infirmiers. Cette activité aide à découvrir et porter solutions précoces à tous problèmes des accouchées et leurs nouveau-nés et annuler ainsi les décès évitables seulement par simple surveillance rapprochée.  

3. Interventions par motos

Pour faciliter et limiter le décès maternel suite à la longue distance et retard d’arrivée des parturientes dans nos unités de soins, nous avons mis en dispositions de nos deux maternités 4 motos qui jouent les rôles de les récupérer dans les villages ou en cours de route à chaque sollicitation pour un acheminement rapide et réduire ainsi les risques.

 Ces interventions faites par les motos dans 2 différents axes, contribuent à réduire sensiblement les risques d’accoucher en cours de routes et dans de villages. La pratique d’accoucher à domicile ou en cours de route dans de conditions septiques entrainaient les décès materno-infantile suite aux infections et hémorragies post-partum que les accouchées développaient. Actuellement grâce aux motos disponibles ces genres de décès sont quasi inexistants.  

4. Femmes leaders

Un autre projet financé par la fondation Gould Family c’est le programme des femmes leaders.  Grâce à ce projet, 30 femmes leaders ont été recrutées dans les différents  villages (Minembwe et Bibokoboko) et  capacitées  sur les rôles à jouer dans les villages sur la promotion de la santé. 

L’implication de ces femmes leaders dans nos actions contribue sensiblement  dans l’augmentation des  femmes qui consultent au cours de leurs grossesses, la diminution des femmes accouchant à domicile, la visite des femmes enceintes,  la  diffusion de  programme des séances de CPN et CPS dans leurs villages.

Chaque  accouchée et son nouveau-né de moins de 42 jours présent dans un village bénéficient au moins 2 visites chaque semaine. Ces femmes interviennent également dans la conscientisation des partenaires masculins pour s’impliquer  dans la santé des femmes enceintes, accouchées et enfants de moins de 5ans.  Les rôles que les femmes leaders jouent dans leurs villages c’est dans le cadre de promouvoir la santé  et le bien être de femmes enceintes, accouchées enfants de moins de 5ans pouvant ainsi réduire le taux de mortalité maternelle et infantile. 

Vidéo disponible sur notre chaîne YouTube.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
UGEAFI